Coach Bruxelles  - Brabant Wallon 

La Mauvaise foi

Coach professionnels  Coach de vie  Bruxelles Brabant Wallon Louvain la Neuve La mauvaise foi

Qu’est-ce que la mauvaise foi ?
La "mauvaise foi" est une attitude volontaire et déloyale avec laquelle une personne agit envers une autre, afin de surprendre sa décision.
Pour définir la mauvaise foi, deux écoles s’affrontent :
Par opposition à la bonne foi (être convaincu de la véracité de ce qu’on dit), la mauvaise foi, ce serait le fait de savoir que l’on dit une chose fausse. Dans L’art d’avoir toujours raison, Schopenhauer décrit 38 ficelles pour réussir à démontrer « qu’on a raison quand on sait qu’on a tort ».
Pour l’auteur Jean-Paul Sartre, la mauvaise foi n’est pas consciente. « On ne ment pas sur ce qu’on ignore, on ne ment pas lorsqu’on répand une erreur dont on est soi-même dupe, on ne ment pas quand on se trompe ». En quelque sorte, la mauvaise foi serait un simple manque de lucidité…
Les deux définitions comportent des failles. La mauvaise foi n’a parfois rien d’un mensonge : il arrive en effet que tout ce qui est dit soit strictement vrai, ce qui compte étant le décalage entre ce qui est dit et ce qui est pensé, dans le but de tromper l’autre. Et l’objectif de la personne de mauvaise foi est souvent caché. Dans Ces gens qui ont toujours raison : Ou comment déjouer les pièges de la mauvaise foi, Hervé Magnin parle d’un « un phénomène relationnel qui consiste à tromper volontairement autrui sur ses propres intentions afin de mieux les réaliser ». Celui-ci ajoute que, dans la mauvaise foi, « il y a un prétexte notoire et une intention occulte ».
Caractéristiques de la mauvaise foi
La mauvaise foi se présente souvent sous la forme d’une attitude très sociale, marquée par une politesse soutenue voire exagérée.
Derrière la mauvaise foi, il y a toujours une motivation consciente.
L’individu qui use de mauvaise foi fait tout pour ne pas passer pour quelqu’un de mauvaise foi. Il se préoccupe donc exagérément de son image, même après l’accomplissement de son objectif.
Il faut une intention première et un projet de mauvaise foi.

Bref, dans la mauvaise foi on a deux objectifs dans la communication le premier affiché, le deuxième occult.
A travers la non connaissance de ce deuxième la personne de mauvaise fois arrive à nous déstabiliser pour réaliser son objectif.

Des Outils de communication et gestion de la Mauvaise Foi ont été développés par l'ANC, qui permettent de faire une diagnostique correcte sur la mauvaise fois de l'interlocuteur (un ado, un collègue, un partner, un chef...) et puis rentrer en communication avec lui tout en respectent le fonctionnement de notre Mode Mental Automatique qui n'a pas vraiment envie que son objectif occult soit "démasqué".